Alimentation

Est-ce que le stress fait maigrir ?

maigrir stress angoisse

Vous flottez dans vos pantalons ? Vous notez une baisse de votre appétit ? Attention, ce sont peut-être des conséquences d’un état de stress. Si l’anxiété peut vous faire grossir, elle peut aussi vous faire maigrir. Alors, quels sont les causes et les comportements qui peuvent vous conduire à cette situation ?

Stress et perte de poids : tout est lié

S’il est possible que l’angoisse vous fasse manger plus que de raison pour compenser et donc grossir, l’inverse est tout aussi valable. 

Quand on est stressé et même au stade de la dépression, notre métabolisme brûlera les graisses bien plus vite qu’en temps normal. Le stress a tendance à nous faire rester en alerte presque tout le temps, ce qui est épuisant. Pour garder ce niveau de tension, notre organisme doit produire de l’énergie en masse et brûlera davantage de calories.

En général, les petits tracas du quotidien générant de la charge mentale auront tendance à multiplier les envies grignotages quand les grands moments d’angoisse ont pour effet de couper l’appétit. Ajoutez à cela l’effet « gorge nouée » ou même les nausées et autres vomissements engendrés par votre état et on trouvera vite l’explication de votre perte de poids !

Les conséquences d’un manque d’appétit

« Perdre du poids, c’est pas si mal ? ». Bien sûr, selon les cas, on peut voir cela comme une bonne nouvelle. Perdre du poids sans faire de sport, c’est un peu le rêve de tout le monde, non ? Mais n’oubliez pas que s’il est causé par le stress, alors il relève d’un dérèglement de votre corps, d’une chose anormale et inquiétante. 

perte de poids relaxation

1. Des défenses immunitaires en berne

En vous nourrissant moins, vous vous affaiblissez et votre organisme ne peut plus se défendre comme avant face aux virus et autres maladies. Vos défenses immunitaires seront également moins efficaces et vous pourrez attraper plus régulièrement des maladies.

2. Des difficulté à digérer

De plus, vous allez expérimenter des troubles digestifs de plus en plus fréquents, comme la diarrhée ou la constipation. Composé de millions de cellules nerveuses, votre intestin est ainsi étroitement lié à votre cerveau (stressé). Pas étonnant donc de voir que vous en subissez les conséquences.

Perte de poids inquiétante : que faire ?

Premier signal d’alerte, votre poids !

Si vous avez perdu 5 % de votre poids en moins de 6 mois sans avoir entamé de sport ou de régime, inquiétez-vous.

Dans le cadre plus poussé de la dépression, on peut traduire cet état par un manque d’appétit en général : tous les aliments vous semblent peu attirants et vous ressentez une fatigue générale.

Avant d’en arriver là, il est important d’apprendre à vous détendre puis de remanger normalement, sans se précipiter pour éviter d’autres désagréments :

  • mangez à heures fixes, 
  • contrôlez vos portions, 
  • et choisissez des aliments qui vous donnent une sensation de bien-être.

Identifiez la source de votre stress : est-ce votre famille ou votre travail ?

Une fois l’origine du problème trouvé, essayez d’y remédier : faire remonter les problèmes à sa hiérarchie par exemple, ou se confier à son/sa conjoint.e peuvent avoir un effet apaisant et déclencher de bonnes réactions en chaîne.

Si cela ne suffit pas, intégrez quelques réflexes déstressants à votre routine : faites du sport, revoyez votre alimentation pour stimuler votre appétit et vous aider à digérer et mettez-vous à la méditation ou au yoga.

Le problème persiste ? Ne laissez pas traîner et faites appel à un spécialiste de la santé. En effet, la perte de poids peut aussi être le symptôme d’autres maladies comme le cancer ou l’anorexie mentale.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.